Une forêt de fleurs blanches

Printemps en blanc: des nuages et des détails

Ciel couvert: c’est l’occasion de se pencher sur les pétales plus blancs que blanc de l’anémone des bois (Anemone nemorosa). Bien sûr, un voile nuageux ne donnera pas de “belle lumière”, aucun effet de style, d’or, de pourpre ni de flare. Mais cela plongera la nature dans une gigantesque “boîte à lumière” diffuse pour des photos tout en douceur, sans aucun risque de cramer les blancs.

Fleur blanche en flottaison ouatée…

Anémone sylvie | la voie lactée
Anémone sylvie | la voie lactée

Mise au point sur le faisceau doré des étamines, seule touche de couleur chaude dans cette brume fleurie. Contraste entre net et flou, contraste entre blanc et couleur.

J’avais envie de laisser couler cette blancheur céleste jusque sur mon capteur. La nature a beaucoup de retard, et la hausse spectaculaire des températures du weekend dernier a provoqué des floraisons en cascade! Les sous-bois sont encore recouverts d’un tapis blanc comme neige. Hélas, si l’on regarde d’un peu plus près, on s’aperçoit que ces anémones sylvie qui se sont tant fait attendre entament déjà leur chant du cygne: à peine ouvertes, déjà fanées! Bientôt, ça sera l’heure des premières orchidées…

Goutte de rosée et sur anémone aux pastels

Une petite goutte de rosée posée sur un nuage de pétales blancs et d’étamines jaune d’or…

Perle d'anémone
Perle d’anémone

Les premiers insectes

Ils sont encore rares… J’ai quand même croisé le regard d’un vieux paon du jour de l’an dernier, et d’un tout jeune (il me semble) citron bien trop pressé (désolée…). A certains endroits, des hordes de bombyles affamés tout juste sortis de leur terrier vrombissaient à qui mieux mieux.

En sous-bois, sur un carré d’anémones, place à des nuées de ces minuscules hyménoptères noirs: l’occasion de renouer avec une zone de netteté minimale et nécessaire, juste sur l’insecte: pas la photo du siècle, mais le bonheur de reprendre ses marques avec la “mise au point sur l’oeil” de la macro de petites bêtes 😉 .

Insecte noir et fleur blanche
Insecte noir et fleur blanche

C’est le genre d’images qui trouve difficilement sa place sur le web (tout comme les deux premières d’ailleurs): un détail net de trop petite taille par rapport au format des photos mises en ligne, sans parler de la compression opérée par le système de visualisation en galerie (Vous la voyez, vous, la mise au point sur l’oeil? 😉 ). Et justement, j’aime ce travail a minima. C’est d’ailleurs ce que me permettra plus encore qu’auparavant mon nouveau boîtier, avec son capteur plein de petits pixels et son viseur du futur (quel confort!). Pour ceux qui veulent se faire une idée de ce que donne l’insecte en plein format, suivez le lien pour voir un crop 100% pris sur une photo plus documentaire de la même série (et si quelqu’un connait le petit nom de la bête; il aura toute ma gratitude 🙂 ).

Edit: quelques recherches plus tard, merci au commentaire de Samuel et à Benoît (site Arthropa) pour les précisions: l’insecte est un hyménoptère femelle (voir la présence d’un ovipositeur sur le crop)

C’est pas tout ça, mais j’ai rendez-vous avec d’autres anémones: je n’ai pas encore eu le temps d’aller saluer les pulsatilles… J’y file! Seront-elles toutes fanées?…

Bonne soirée à tous!

Voir également:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *