Démarche photographique

 Je me suis laissée embarquer par la photographie par hasard, puis par passion, et enfin par nécessité. Une photo arrivée après des années de peinture, et que je pratique de la même façon: je dessine, j’esquisse, je grave, j’estompe mes images sur mon capteur. J’aquarellise, je pastellise,  j’encre en transparence, je calligraphie au pinceau dodu en poils de chèvre, je strie à coup de plume et parfois, lorsque le noir et blanc poudreux d’un crépuscule s’invite, c’est au fusain que je travaille ma photo. Ça n’est pas moi qui décide de l’outil scripteur qui façonnera mon image, c’est la lumière. Cette lumière éphémère qui tyrannise et rappelle sans relâche au photographe que c’est elle, la vraie magicienne, dans l’histoire!

 

atelier-art

 

 

Ma démarche en prise de vue: (Bientôt la suite)

Le post-traitement sur ordinateur:

 

Je ne veux plus jamais faire de photos – mais je continue et puis soudain – pas toujours mais quelquefois – quelque chose se passe – quelque chose a changé – je ne sais jamais pourquoi, ou bien je suis au bon endroit au bon moment – ou bien seulement j’y crois – quelquefois je vois une fraction de seconde – comme une étincelle la beauté ou l’insolite – ou la différence ou seulement la surprise. Je ne sais pas – tout va subitement très vite dans toute cette lenteur et je suis emportée et enfin – j’aime ce que je vois et je ne peux plus m’arrêter de l’avoir trouvé et de le reperdre et de nouveau tout au long de la journée je continue puisque cela a existé.
Sarah MOON Vrais semblants 1991.