Fleur de pissenlit

Cette fois, plus de doutes! Le printemps est là, et le bonheur est dans le près pré.

Les hirondelles ont enfin pointé le bout du bec dans le grand nord de la France, les premières fleurs d’orchis mâle égayent le petit bois alors que les anémones tirent déjà leur révérence.

Et que dire des pissenlits qui déjà se fanent! Hier encore, le bas-côté était rayonnant de fleurs jaunes. Aujourd’hui, tout cela n’est plus qu’un tapis d’akènes gris nuage.

Pissenlit la tête au soleil

Pissenlit: la tête au soleil

Le beau est partout. Inutile de se précipiter au loin pour traquer l’image. La chercher à ses pieds a quelque chose de tellement plus rassurant et surprenant. C’est ainsi que l’on réapprend à ouvrir l’oeil. Se pencher au pas de sa porte, humer l’air parfumé par les cerisiers en fleurs et perdre son objectif dans la dentelle d’un modeste pissenlit fané…

J’ai du mal à publier souvent sur le blog, en ce moment: lorsque j’ai un peu de temps à consacrer à internet, je poursuis les mises à jour de mon site. Je vous invite à cette occasion à découvrir les nouvelles photos mises en ligne dans ma galerie {Lumière rouge}.

Et puis, il faut l’avouer, le début de la belle saison macro n’incite pas à pianoter sur un clavier! Le retour des fleurs et des premiers papillons nous pousse à aller nous perdre au fond des bois. D’ailleurs, profitons-en, car bientôt, le feuillage des arbres se sera tant épaissi que la lumière aura bien du mal à pénétrer la canopée.

Très bon weekend à toutes et tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *