Anémone pulsatille, sylvie, papillon aurore… Macro d’avril !

Chose promise, chose due : en 2017, je reprends un rythme de publication un peu plus soutenu !

Macro de fleurs blanches au printemps : les anémones sylvie

Au programme, quelques images de saison, glanées en forêt ou en lisière. Tout d’abord, l’incontournable anémone sylvie (Anemone nemorosa) qui recouvre littéralement les sous-bois d’un tapis blanc immaculé. Si vous souhaitez la photographier, ne tardez surtout pas ! Encore quelques jours, puis ses pétales commenceront à se tacher et à faner.

Anémones pulsatilles sauvages

Vient ensuite sa cousine, l’anémone pulsatille (Pulsatilla vulgaris), une espèce qui se raréfie hélas, et protégée dans différents territoires.

Papillon aurore et prunellier en fleurs au soleil couchant

Et que serait un printemps sans l’incontournable papillon aurore ! De la famille des piérides (les « papillons blancs »), il est reconnaissable au graphisme si particulier qui orne le revers de ses ailes, et le dissimule à merveille, lorsqu’il est au repos dans la végétation. Le mâle arbore des taches orange vif à l’intérieur de ses ailes. L’aurore n’est jamais trop loin des cardamines, sa plante hôte préférée (celle sur laquelle seront pondus les œufs, et dont la jeune chenille se nourrira). Et parenthèse gourmande, la cardamine, tout comme l’alliaire (autre plante hôte de l’aurore) sont toutes deux comestibles par nous aussi !

Allez, on achève cette  balade printanière en Champagne par un bouquet de fleurs blanches de prunellier ou épine noire au coucher du soleil ! C’est une belle manière de clore la journée : le nez dans un nuage ouaté légèrement sucré, l’objectif qui cherche à extraire de tout ce blanc un détail, une fleur, avec en arrière-plan le ciel qui tout doucement se carmine.

J’espère que la balade vous a plu ? Elle se prolongera très bientôt par les stellaires, les ficaires, les véroniques, les géraniums, l’ail des ours et l’aubépine en fleurs, et puis bien sûr les premières orchidées sauvages ! Les insectes seront de plus en plus nombreux, tout d’abord les papillons, puis viendront les libellules que l’on attend avec impatience !

Belle fin de semaine ! Profitons-en !


Petit rappel : les stages ont commencé dans la Marne 51. En Avril, je privilégie les stages courts de 3 heures (en journée, ou de 17 à 20 h pour bénéficier des lumières du soir). Il s’agit de stages individuels (ou à 2 ou 3 si vous préférez venir avec 1 ou 2 ami(s) ) tous niveaux, de débutant à expert. Ils s’adressent à tous : le contenu sera adapté à vos envies, à votre matériel et à votre pratique.  N’hésitez pas à me contacter par mail ou téléphone pour tout renseignement complémentaire ! 

stage photo macro avril (Marne 51)
Les stage photo macro d’avril en détail (Marne 51)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *