Photo macro libellule : journée à émergence

Le jour où naissent les libellules…

Ce jour-là, on sentait dans l’air ce petit parfum d’émergence si caractéristique… Je ne saurais pas trop comment le décrire. Un soupçon de soleil, le fond de l’air plus pimpant que d’habitude, une légère excitation dans l’atmosphère, comme si les petites voix des larves de libellule au fond des mares, réclamaient soudain de sortir de là, de cette eau sombre pour enfin vivre l’ivresse du premier vol…

Bref, mon intuition et moi étions convaincues que ce jour-là allait être un beau jour plein d’émotions ! A peine arrivée, voilà que quelques libellules à 4 taches encore toutes jeunes fleurissent les hautes tiges des graminées et confirment mon pressentiment…

Quelques photos plus tard, j’abandonne les belles demoiselles au corps d’ambre et d’ébène pour aller traîner dans un secteur dont je devine qu’il pourrait être le lieu d’émergences.

Je m’accroupis au bord de l’eau. Pas la peine de fouiller la végétation de la berge du regard : elles sont là, juste sous mes yeux ! Plusieurs exuvies* vides. Un indice de bonne augure ! Juste à côté, non pas une, ni deux, mais 3 libellules émergentes !!! Et puis là, un peu plus en retrait, ne serait-ce pas une larve de libellule, tout juste sortie de l’eau, qui escalade une tige de jonc pour s’installer tranquillement et débuter son émergence !

Vous vous en doutez, c’était non pas une journée ordinaire, mais une sortie photo plutôt exceptionnelle ! Je pourrais vous raconter des pages et des pages durant, cette émotion toujours intacte, à la vue de ce corps translucide, si fragile et pourtant déjà si parfait, dentelé et nacré, de la future libellule qui peine à s’extraire de son exuvie. Et puis plus tard, ces regards qu’elle jette au photographe, à la fois méfiante et consciente qu’il est encore trop tôt pour quitter son perchoir. Surtout, ne pas s’approcher trop près. Ne pas risquer de la faire fuir. Vivre ce moment en harmonie avec elle, l’accompagner de loin du regard et de l’objectif vers sa nouvelle existence. Croiser son regard si étrange. Puis, parfois plusieurs heures après l’apparition de la larve, la regarder prendre son tout premier envol… Un jour parfait ! Une créature parfaite !

Assez de bavardage, place aux images. Une histoire à suivre pas à pas…

Les conditions météo très changeantes expliquent les ambiances différentes d’une photo à l’autre. Clic obligatoire sur les images pour voir en plus grand

Une première émergence de libellule cordulie bronzée

(Toutes les photos de cette première galerie sont issues de la même émergence). 

Même jour, d’autres libellules, d’autres photos d’émergence…

En vrac, quelques photos des autres émergences en cours ce jour-là :

Fin de cette belle journée à émergence, comme on en rêve, et comme on n’en voit pas tous les ans… 🙂

A bientôt avec de nouvelles photos ! Il faut dire que la réalisation de stages me conduit bien plus sur le terrain que les années passées. Et c’est tant mieux car le petit monde commençait à me manquer.

Un grand bonjour chaleureux au passage à mes premiers stagiaires ! Que de belles rencontres, des journées dans la bonne humeur en dépit des imprévus, des petits vents coulis, des chiens errants, mais gentils… Bref, c’était bien !

• Les stages photo macro nature individuels ou en petits groupes se poursuivent en juillet-août. Tous niveaux débutant à expert : http://www.cathy-bernot.com/stage-photo-prestations-particuliers/ Infos complémentaires par mail

*Les exuvies sont les vestiges larvaires, la « chrysalide » de laquelle s’extrait la libellule lorsqu’elle devient adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *